Le métier de couvreur

couvreur nice

Depuis toujours l’Homme a cherché à s’abriter des éléments, tout d’abord dans des grottes puis dans des cabanes munies d’un toit. Mais construire un toit solide ça ne s’improvise pas, une spécialité professionnelle a ainsi vu le jour : le métier de couvreur.

Qu’est-ce que le métier de couvreur ?

Parmi les métiers du bâtiment, celui de couvreur est l’un des principaux puisqu’il va permettre à la construction d’être protégée des intempéries, on appelle cela la mise hors d’eau. Le travail du couvreur consiste à réaliser ou à entretenir les toitures, que ce soit dans du neuf ou dans de la rénovation, voire même dans la restauration du patrimoine.

Ses tâches principales sont multiples. Tout d’abord, il doit préparer le toit. Pour cela, il peut être amené à poser une isolation et les structures nécessaires pour supporter le matériau de couverture.

Ensuite, vient la pause de la toiture elle-même. Le choix des matériaux est très important et dicté par différents critères de résistance, d’esthétisme, de géographie, etc. Ces derniers sont très divers, allant de la tuile en terre cuite à l’ardoise, en passant par le zinc ou le chaume. C’est aussi souvent le couvreur qui est chargé d’assurer la pause des gouttières et de faire l’étanchéité avec le bord du toit ou les fenêtres. Ces rôles nombreux du couvreur réclament une formation bien spécifique.

Quelle formation avoir ?

C’est généralement après la classe de troisième que l’élève va pouvoir se diriger vers une formation de couvreur. Deux CAP existent, le CAP de couvreur ou le CAP d’étancheur du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) avec la possibilité de suivre une mention complémentaire en zinguerie. Avec cette formation de base, l’élève pourra déjà prétendre à des postes d’ouvriers chez les entrepreneurs.

Ceci dit, des niveaux de formation supérieurs peuvent être entrepris. Les brevets professionnels faisant suite aux CAP représentent les diplômes suivants. Une spécialisation intervention sur le patrimoine bâti option couverture au niveau bac Professionnel est également disponible.
En poursuivant les études, on accède au BTS et à la possibilité de pouvoir prétendre à des emplois à responsabilités. Il s’agit du BTS systèmes constructifs bois et habitat, du BTS enveloppe du bâtiment conception et réalisation et du BTS bâtiment.

A noter que la formation de couvreur est également accessible en formation adulte notamment auprès des centres AFPA. Mais avant de se lancer dans une telle formation encore faut-il posséder les aptitudes nécessaires.

Vous vivez dans la région des Alpes-Maritimes et avez besoin de conseil concernant votre toit ? Voici une bonne adresse d’artisans couvreurs à Nice : https://www.artisan-gresset-couvreur.fr/couvreur-nice/

Quelles compétences faut-il posséder ?

Pour exercer le métier de couvreur il faut déjà impérativement être apte à travailler en hauteur, donc ne pas souffrir du vertige.

Mais il faut également avoir une condition physique correcte car il s’agit d’un métier difficile et dangereux. Le couvreur travaille perpétuellement en extérieur, été (soleil, chaleur) comme hiver (froid, vent, neige), et dans des positions pas forcément confortables, accroupi ou à genoux.
D’autre part, comme tout autre métier du bâtiment, le couvreur doit savoir respecter les règles strictes de sécurité, être précis (surtout dans ses calculs) et agile, et avoir le sens de l’espace.

Si vous disposez de ces compétences, le métier de couvreur vous est largement accessible et offre de nombreuses possibilités d’embauche et d’évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *