La clé pour réussir votre carrière ? La formation !

Quelles sont les différences entre un comptable et un expert-comptable ?

calculatrice

La confusion règne souvent entre les métiers du comptable et de l’expert-comptable. Effectivement, ils sont tous deux amenés à jongler avec les chiffres et sont chargés de piloter la comptabilité d’une entreprise. Néanmoins, ce sont deux professions différentes à bien des égards. Focus sur les éléments qui vous aideront à bien choisir votre prestataire.

Etudes et formations

L’accès au métier de comptable exige au moins un BTS en comptabilité et gestion ou un DUT gestion des entreprises et administration, ce qui équivaut à un niveau Bac + 2. Il est également possible d’étudier 3 ans après le bac pour décrocher une licence pro métiers de la gestion et de la comptabilité.

L’étudiant peut alors choisir parmi plusieurs modules comme la gestion des associations, la comptabilité du secteur immobilier ou la fiscalité parmi plusieurs options. Ceux qui souhaitent poursuivre jusqu’au niveau Bac + 5 devront décrocher un Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion. Il est évident que le cursus est long en plus d’être difficile. Cependant, le comptable peut postuler dès l’obtention de son diplôme. Ses acquis en cours d’exercice complèteront les formations initiales et il a toujours la possibilité de se former ultérieurement pour mettre ses connaissances à jour.

Les études pour devenir expert-comptable sont plus poussées. Après le Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion, plus couramment appelé DSCG, il faut encore accomplir trois années de stage puis s’inscrire au DEC ou Diplôme d’Expertise Comptable. Ce diplôme équivaut donc à un Bac + 8 et pourtant, son obtention ne suffit pas pour pouvoir exercer la profession. Il faut impérativement passer par l’ordre des experts comptables.

Cette procédure conduit à l’inscription au tableau de l’ordre des experts comptables et à la prise de connaissance du Code de déontologie encadrant la profession. En d’autres termes, il doit s’informer sur les obligations imposées par son métier et les sanctions encourues en cas de manquement. Ce n’est qu’après avoir accompli ces démarches que l’expert-comptable peut exercer. Ajoutez à cela que l’expert-comptable doit suivre des formations jusqu’à la fin de sa carrière pour rester au faîte des normes et obligations pouvant évoluer au fil du temps.

Pour résumer la première différence, on peut donc dire que les études et formations pour devenir comptable sont les bases offrant accès au métier d’expert-comptable.

Rôles et fonctions

Il faut déjà savoir que le comptable peut exercer en consulting ou se faire embaucher en tant que salarié au sein d’une entreprise. Sa mission principale consiste à gérer les opérations comptables de la société. Il sera donc amené à classer les documents, tenir les registres comptables à jour et se charger des déclarations sociales. Le comptable peut aussi endosser le rôle de gestionnaire de paie et s’occuper de la facturation. Selon ses compétences, l’employeur peut lui confier la gestion des stocks ou encore la préparation des bilans annuels.

Les experts comptables exercent dans le cadre des professions libérales. Ils ne sont donc pas salariés dans les entreprises qui font appel à leurs services. Ils ont le choix entre intégrer un cabinet existant ou ouvrir leur propre cabinet. Dans les deux cas, ce sont des professionnels offrant une expertise à titre de consultants.
L’expert-comptable peut accomplir l’ensemble des missions réalisables par un comptable. Sa fonction va cependant plus loin dans la mesure où il joue un rôle de conseiller et de contrôleur en plus des tâches basiques.

Si le comptable peut tenir les comptes annuels de votre entreprise, l’expert-comptable va aussi s’assurer que les comptes en question se conforment aux cadres juridiques en vigueur. Il peut par exemple vérifier l’ensemble des livres comptables pour attester que les comptes ne comportent aucune anomalie. Le cas échéant, l’expert-comptable fournit les conseils nécessaires pour redresser efficacement la situation. Il est également en mesure de contrôler les déclarations fiscales pour limiter les risques.

En cas de contrôle fiscal, il offre son assistance en faisant preuve d’une grande réactivité. A certains égards, les missions de l’expert-comptable sont tout à fait comparables à celles d’un commissaire aux comptes, ce qui n’est pas le cas du comptable.

Autre point qui fait la différence : l’expert-comptable peut réaliser un audit conseil. Autrement dit, il évalue votre gestion comptable en tenant compte du cœur de votre métier. A partir de là, il lui est possible de vous suggérer les stratégies adéquates pour gérer votre entreprise conformément aux règles applicables à votre secteur. Il vous aide aussi à réduire vos dépenses fiscales au strict minimum sans jamais s’écarter des obligations légales qui s’imposent.

L’expert-comptable peut solliciter les prestations d’un comptable pour accomplir les travaux de base mais il reste à la tête de toutes les opérations comptables et financières. Si l’on compare avec le secteur médical, le rôle du comptable auprès de l’expert-comptable est le même que celui d’un infirmier auprès d’un médecin. Vous l’avez compris, la différence entre les deux métiers est plutôt importante.

Rémunération

Le niveau d’études et les expériences précédentes influencent la rémunération d’un comptable mais cela reste relativement accessible aux entreprises recruteuses.

ordinateur

Il existe des logiciels indispensables pour la comptabilité.

Les honoraires de l’expert-comptable sont plus élevés. Le seuil minimal est défini par la convention 3020 ou convention collective des experts comptables et commissaires aux comptes. Le niveau d’expériences sera déterminant.

A première vue, il est plus avantageux de faire appel à un comptable pour limiter les charges.

En revanche, l’expert-comptable fait bénéficier les chefs d’entreprise d’une assurance RC professionnelle. Ses clients sont donc mieux couverts vis-à-vis des administrations fiscales mais aussi sur le plan juridique et administratif.

L’option la plus judicieuse pour assurer la gestion de votre entreprise et de vos comptes consiste à confier les missions à un expert-comptable. Bien entendu, vous pouvez engager un comptable pour les tâches courantes. Cependant, il sera plus avantageux de bénéficier des conseils d’un expert lors de l’élaboration de votre business plan, dans la préparation de vos déclarations et audits mais aussi dans les étapes nécessitant une prise de décision importante. Comme il exerce à titre de consultant, l’expert-comptable peut intervenir de manière ponctuelle. D’ailleurs, ses missions seront obligatoirement définies par écrit pour éviter toute confusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *